Coup de coeur pour Purocorazon

Jeudi 25 Novembre 2010 à 16h40

Par Marie des Neiges, dans la catégorie : Art et culture

PUROCORAZONAprès le photographe Daniel Silva dont Ainy a exposé les photos chez By Terry, dans la galerie Vero Dodat , Ainy poursuit ses recherches et ses partenariats avec d’autres créateurs péruviens. Depuis quelques années, émergent sur le marché de jeunes designers péruviens qui valorisent les savoirs traditionnels tout en en ajoutant à leur création une touche plus contemporaine.

De l’amour et de la passion naissent de très belles histoires. La création de la marque d’accessoires Purocorazon (« Pur cœur » en français) en est l’une d’elle. Tout commence comme dans une télénovela. Carolina et Jean Edouard se sont d’abord connus à distance en échangeant quelques messages sur internet. Lorsqu’ils se rencontrent pour la première fois, il leur suffit d’un seul regard pour savoir qu’ils viennent de rencontrer leur alter-ego parfait. Quelques semaines plus tard, voilà Carolina quittant sa famille, son travail de styliste, et sa Colombie natale pour rejoindre Jean-Edouard installé au Pérou. La raison du cœur l’avait emporté !

Rencontre avec Carolina Restrepo, une femme dont l’univers est construit par le cœur et de ses oscillations.

 

Comment est né Purocorazon ?

Purocorazon est né il y a 5 ans lorsque je suis venue m’installer au Pérou après avoir rencontré mon mari. J’ai eu la chance de rencontrer un groupe de femmes artisanes, victimes de violences familiales, faisant partie d’un projet de développement appuyé par la Coopération belge, dans la région d’Ayacucho. J’ai été tout de suite séduite par la beauté et les couleurs éclatantes des tissages et des broderies réalisées par ces femmes. J’ai commencé à créer quelques pièces uniques, des vestes et des gilets, à partir de ces motifs, puis à les vendre. Assez rapidement, face au succès qu’ont rencontré ces créations, nous avons décidé avec mon mari de créer une structure légale pour faciliter leur commercialisation.

 

Pourquoi avoir choisi ce nom?

Au moment où nous avons décidé du créer notre marque, nous étions en train de vivre un moment très spécial de notre vie. C’était le commencement d’un nouveau cycle où le cœur devenait notre prisme pour voir le monde. Notre rencontre, la décision de vivre ensemble au Pérou, tout cela était très fort. Le nom Purocorazon (« Pur cœur ») illustrait à la perfection ce que nous ressentions tous les deux.

 

Comment es tu venue à créer des accessoires ?

J’aime particulièrement les accessoires car ce sont des objets qui sont avant tout décoratifs. On peut être habillé de manière très simple et basique, mais il me semble que les accessoires font toute la différence. Un sac est un produit universel qui peut traverser les différences de frontières, de cultures et de physionomie. Les accessoires sont beaucoup plus universels et permettent plus de flexibilité dans la création que des vêtements pour lesquels se pose immédiatement le problème de tailles.

 

Quelle est la philosophie de Purocorazon?

Purocorazon se veut pluriculturel. Plusieurs cultures participent de fait à la création des produits. Je suis colombienne, mon mari est belge et colombien, nous vivons au Pérou, nous travaillons avec des artisans péruviens, des espagnols nous aident ! Derrière le nom de Purocorazon se cache la volonté d’unir des talents, des créativités et des volontés. Nous croyons beaucoup au travail en équipe. Au final nous souhaitons que ces produits nés de l’association de nombreuses mains et de nombreux cœurs, apportent de la joie et du bonheur à ceux qui vont les utiliser.

 

Comment travaillez-vous?

Il y a 5 ans, j’ai commencé seule avec une simple machine à coudre offerte par ma mère. Mon mari a dû rapidement apprendre à coudre pour m’aider lorsqu’arrivaient des commandes importantes. Aujourd’hui, notre atelier à Lima où nous réalisons le travail de création, d’assemblages et d’expédition des produits compte une dizaine de personnes

Nous travaillons toujours avec le même groupe d’artisans présents à l’origine du projet, et nous avons intégré d’autres artisans provenant d’autres endroits du Pérou. J’entretiens une relation très dynamique et directe avec eux. Nous avons beaucoup d’échanges tout au long du processus de création. J’aime particulièrement voir comment ils interprètent parfois les dessins que je leur envoie. Dans la majorité des cas, ce qu’ils changent enrichit la création initiale. C’est un véritable travail d’équipe ! Quand je voyage, j’achète beaucoup de livres illustrant différentes techniques de broderies ou de tissages que je leur laisse afin qu’ils puissent apprendre et expérimenter de nouvelles choses!

 

Quelle est la source de ton inspiration?

Le Pérou et la richesse de ses traditions artisanales sont une source d’inspiration infinie. Dès le début, j’ai été inspirée par les couleurs éclatantes et les motifs représentant des fleurs et des oiseaux. Mon objectif étant de faire évoluer ces motifs en leur donnant une touche de design et un aspect plus contemporain. D’une manière générale, les différents voyages que nous réalisons, les relations que nous entretenons, ce que nous ressentons, tout cela participe à mon inspiration. Chaque collection est construite autour d’une histoire qui va interagir avec le choix des tissus, l’intervention des artisans, etc. 

 

Alors que le monde est de plus en plus industrialisé, et particulièrement l’industrie de la mode, pourquoi avoir fait le choix de travailler avec des artisans?

La composante « manuelle » et « artisanale » est essentielle dans le projet Purocorazon. Il existe une véritable communication qui se crée au travers des matériaux et des techniques de tissage et de broderie, chose qu’aucune machine ne peut offrir. Nous avons recours toute fois aux machines à coudre pour l’assemblage final des pièces. Notre processus de fabrication s’équilibre entre modernité et manualité. D’une manière générale tout notre processus de fabrication est artisanal, et pas seulement les broderies !

Le monde est déjà surchargé de produits. Ce qui nous intéresse n’est pas d’apporter un produit en plus sur le marché, mais d’offrir des produits porteurs d’histoires.

 

Les créations de Purocorazon sont vendues au Japon, en Italie, en Espagne, en Colombie, au Pérou, au Chili, en Argentine, au Venezuela et au Costa Rica.

Pour en savoir plus 

http://mipurocorazon.com/french/

http://www.facebook.com/pages/Purocorazon-handbags-and-accessories/

 

 

 

 

 

 

 

Crédits photos: Purocorazon

 

 

 

 

Mots-clés : beauté, création, pérou

Ajouter un commentaire :

(ne sera pas publié)