Vous êtes ici : Le blog > Entourée de beauté ...

Entourée de beauté ...

Lundi 08 Mars 2010 à 16h50

Par Marie des Neiges, dans la catégorie : Rencontre avec...

Suite de l'interview de Brigida Ballestero du peuple Yanesha

 

Quelle est la vision de la beauté pour les Yaneshas ?

Pour nous notre nature est belle, c’est pour cela que nous avons toujours voulu la préserver. Notre faune et notre flore sont beaux. Notre fleuve est beau. Nos poissons sont beaux. Nous avons toujours vécut avec eux, avec cette belle nature. La nuit, quand il y a beaucoup d’étoiles, et que je sors dehors pour regarder le ciel et la nature autour de moi je me sens entourée de beauté. Je sens beaucoup de joie d’être auprès des étoiles et de la nature. Dieu a créé cette beauté pour nous.

 

Que représente la beauté pour les femmes Yaneshas ?

Nos grands-mères ont toujours fait usage de plantes pour maintenir et conserver leur beauté. Elles voulaient se maintenir jeune et jolie pour leur mari.

Il existe des arbres et des plantes que l’on utilise pour paraître toujours plus jeune et être plus belle. Nos grands-mères nous disaient par exemple de nous baigner tous les trois mois avec des herbes pour nous rajeunir. Mais aujourd’hui nous avons perdu beaucoup de ces traditions.

Les femmes Yaneshas continuent toujours d’utiliser l’achioté pour se peindre le visage et le fruit le huito pour se teindre les cheveux. Le huito couvre les cheveux blancs et évite d’avoir des fourches. Elles mettent leur cushma (habit traditionnel) et portent par-dessus une bande brodée de perles et de graines pour se faire belle.

Les hommes aiment se faire beaux aussi. Ils se font des peintures avec l’achioté sur le corps. Ils utilisent aussi des bains de plantes pour ne pas vieillir mais se sont des plantes différentes que celles utilisées par les femmes. Mon mari, Walter, se fait des bains de plantes chaque début d’année.

Il y a très longtemps les femmes connaissaient des chants pour faire venir la beauté mais peu à peu on a perdu cette tradition. C’est triste car on ne pourra jamais plus récupérer ces connaissances.


Comment vois-tu l’avenir pour les enfants Yaneshas ?

Je pense qu’il faut qu’on trouve une stratégie afin d’éveiller la conscience des jeunes sur leurs origines et à leur appartenance au peuple Yanesha. Beaucoup de jeunes ne parlent plus notre langue. Ils parlent seulement l’espagnol. Je me sens moi-même à la fois triste et coupable parce que mes filles s’en vont travailler à Lima. Elles peuvent se marier avec quelqu’un de Lima ou de province, et mes petits enfants ne vont pas apprendre notre langue traditionnelle.

Ces enfants ne vont pas apprendre les coutumes de nos ancêtres. Ils vont apprendre les coutumes de la ville et cela m’inquiète.

Presque tous les jeunes veulent aller vivre et travailler en ville. Ils veulent gagner de l’argent pour étudier et pour s’acheter des choses. Peu à peu, ils s’habituent à ce mode de vie et ne veulent plus revenir vivre dans la forêt.

Je dis souvent à mes enfants de revenir vivre au village et de travailler la terre. Mais ils ne veulent pas, car ils sont inquiets de ne pas pouvoir vendre et obtenir ainsi de l’argent. On ne pense plus désormais comme nos grands-parents qui se dédiaient seulement à cultiver la terre et à la pêche.

 

Si vous souhaitez plus d'informations sur l'association de Brigida Ballestero dont l'objectif est la conservation et la gestion durable de leur territoire cliquez ici ou http://afyct.blogspot.com


Brigida Ballestero Sebastian


Crédit photo : Marie des neiges Vendeuvre

 

 


 

 

Mots-clés : rituels, beauté, yanesha

Les commentaires :

  1. Mercredi 10 Mars 10 à 17h52, par Gian
    LOVELY WORK MARIE WITH THESE SPIRITUAL PEOPLE , THANK YOU FOR LET ME KNOW THROUGH UR WORDS :)

Ajouter un commentaire :

(ne sera pas publié)