Les omégas-9: le réconfort des peaux sèches et abîmées

Mercredi 24 Mars 2010 à 15h51

Par Caroline Rousseau, dans la catégorie : Côté labo

Les propriétés des omégas-9 sont connues depuis l’antiquité par les grecs et les romains qui utilisaient l’huile d’olive dans leur alimentation et pour la préparation de soins cosmétiques. Aujourd’hui encore, les bienfaits de l’huile d’olive, et donc des omégas-9, font le succès de la cuisine méditerranéenne et sont reconnus par les nutritionnistes notamment pour leur capacité à réguler le cholestérol. Les omégas-9 sont également très bénéfiques pour notre peau. Nous vous invitons à découvrir pourquoi. 

Les omégas-9 sont une famille d’acides gras dont le plus important est l’acide oléique. L'acide oléique est l'acide gras à longue chaîne le plus abondant de notre organisme, on le retrouve surtout dans le sébum de notre film hydrolipidique qui constitue la barrière protectrice de notre peau. Contrairement à l’acide α-linolénique (oméga-3) et à l’acide linoléique (oméga-6), l’acide oléique n’est pas un acide gras dit ‘’essentiel’’ car notre corps peut le synthétiser seul.

Appliqué sur la peau, l’acide oléique renforce le film hydrolipidique pour aider au maintien de l’élasticité, de la souplesse et de l’hydratation de la peau. De plus, sa richesse lui confère des propriétés nourrissantes et protectrices permettant de soulager rapidement les peaux très sèches.

Récemment, des études ont mis en évidence les propriétés réparatrices et cicatrisantes de l’acide oléique. Plus précisément, il a été montré qu’une application sur la peau de cet acide gras accélère significativement le processus de cicatrisation et ce de façon plus efficace que les acides α-linoléiques (oméga-3) et les acides linoléiques (oméga-6).

Les huiles riches en acide oléique conviennent donc particulièrement aux peaux sèches et plus spécifiquement aux peaux matures dont le film hydrolipidique est fragilisé en raison de la diminution de l’activité des glandes sébacées.

De toutes les huiles riches en oméga-9, l’huile d’olive est sûrement la plus connue. Mais la nature recèle de trésors. Dans la forêt amazonienne pousse un palmier, l’Ungurahua (Oenocarpus Bataua), dont l’huile issue des fruits détient le record de la plus grande teneur en oméga-9 (jusqu’à 82%).

 


 Fruits du palmier Ungurahua

 Crédit photo: Marie des Neiges Vendeuvre


 

Mots-clés : oméga-9, ungurahua

Les commentaires :

  1. Jeudi 29 Mai 14 à 00h17, par winston
    Bonjour . Effectivement le fruit du palmier unguraha est magique j ai u la chance de gouter a son jus et en effet c est vraiment riche et a un apport fort en proteine domage qu on en entend pas trop parler ici en france en plus. Il y a en d autre de famille de ce meme fruit

Ajouter un commentaire :

(ne sera pas publié)